et les bienfaits de l'Antenne de Lecher

Je fais ma part

Un jour, dit une légende amérindienne, il y eut un incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.
Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : »Colibri, tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu, »
Et le colibri lui répondit : « Je sais, mais je fais ma part « .

Lorsque j’étais enfant, nous avions comme voisins une famille de huit enfants !!! Et cette petite phrase du colibri me fait penser à eux. Quand leur mère les appelait pour une « corvée », ils avaient l’habitude de répondre « J’ai fait ma part aujourd’hui ! ».
Mais, jour après jour je me suis aperçue que, chaque fois que la maman appelait ainsi, une des trois filles la rejoignait pour l’aider. J’étais loin de me douter qu’elle était une petite CENTAURY  qui faisait beaucoup plus que sa part !

Si vous êtes parents, observez vos enfants! N’y en a-t-il pas un ou une qui aurait aussi un petit côté Centaury? Pour connaître bien ce type d’enfant, je serais tentée d’ajouter ceci: même s’il a l’air d’aider et de rendre service avec plaisir, en fait ce n’est pas forcément le cas. Peut-être espère-t-il seulement recevoir un peu d’amour grâce à ça. Il pense que pour être aimé il faut être utile.

En tant que parent, il faut être patient avec un CENTAURY car cette gentillesse qui frôle parfois l’abnégation le fragilise beaucoup et il risque de grandir sous l’emprise des autres et d’avoir du mal à affirmer sa personnalité.

Vous souvenez-vous de la chanson d’Hugues Aufray « Céline »?
Cette Céline était le portrait parfait d’une CENTAURY.

 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.